Exercices de Perception

Non disponible.

«La perception n’est pas la pensée. Elle la court-circuite au contraire, introduisant dans l’esprit une tout autre qualité n’ayant rien à voir avec le désir, l’aspiration, la lutte, l’effort, la volonté de nommer, de dire, d’expliquer. Une telle volonté devient secondaire, elle se subordonne à quelque chose de plus puissant, de plus immédiat ou de plus vivant: l’acte de voir ou de percevoir. Un tel acte de percevoir est si subtil, si vivant qu’il échappe à la pensée et au discours. C’est quelque chose qui se fait en silence au fil de la vie, quelque chose qui passe complètement inaperçu, qui ne peut être ni connu ni reconnu. Échappant à la pensée et au discours qui mènent le monde, cet acte de percevoir ne peut être que laissé pour compte. Il fait partie des conditions de possibilité. Il n’est pas ce dont on parle, mais ce à partir de quoi l’on parle. Alors qu’il est l’essentiel, se trouvant au cœur ou au noyau, il est négligé. Si la pensée tourne autour de lui, elle n’en parle pas, ou si elle en parle, c’est en le transformant en une idée, un idéal, une image, donc en le ratant nécessairement. Cet échec fondamental explique que tout soit marqué au sceau de l’énigme, que l’incompréhensible ou l’inexplicable soit au cœur de toute explication ou compréhension. Si le moteur même n’est pas saisi, tout ce qui est mû demeure mystérieux et toutes les explications du monde ne font qu’en égratigner la surface sans jamais pouvoir révéler l’énigme.»

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres